Vous constatez une erreur sur votre bulletin de paie ? Demandez le remboursement !

Le taux indiqué sur votre bulletin de paie n’est pas correct ? C’est-à-dire que le taux qui vous a été attribué par le fisc et qui a été transmis à votre employeur est différent de celui imprimé sur votre fiche de paie et s’appliquant à vos revenus mensuels.

Par exemple, Sylvain a un taux de 10 % et un revenu mensuel de 2 500 €. Chaque mois, il doit être prélevé de 250 € (2 500 x 10). Sur son dernier salaire, il a été prélevé de 275 €, soit 25 € de trop. En regardant sa fiche de paie, il constate que son employeur lui applique un taux de 11 %.

Si comme Sylvain, vous ne comprenez pas pourquoi votre employeur vous attribue un taux qui n’est pas le vôtre, dites-vous simplement que l’erreur est humaine ! Il est possible que ce dernier vous confonde avec un autre salarié ou fasse une erreur de saisie.

Si vous êtes victime d'un trop payé suite à une erreur en 2019, vous avez jusqu’au 29 février 2020 pour demander le remboursement à l’administration fiscale. Pour ce faire, connectez-vous à votre espace personnel sur le site impots.gouv.fr et rendez-vous dans la rubrique « Nous contacter », puis « Ma messagerie sécurisée » afin d’exposer votre situation. Vous pouvez également réaliser la demande par courrier, par téléphone ou en vous rendant directement dans votre centre des impôts. Si l’erreur est confirmée et votre demande acceptée, le fisc doit vous rembourser dans les deux mois.

Pour reprendre l’exemple de Sylvain, en réclamant le remboursement, il récupérera ses 25 € deux mois plus tard (et pourra recommencer si l'erreur se reproduit). En ne faisant rien, il devra attendre plus d’un an jusqu’à la régularisation de l’impôt en septembre 2020.


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Clémence Dani
Clémence Dani est journaliste et titulaire d'un master en droit. Après des expériences en production TV et audiovisuelle, elle se spécialise dans la presse écrite. Elle intervient aujourd'hui sur des thématiques juridiques et économiques au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :