Vers une suppression totale de la taxe d'habitation ? Pas tout à fait…

306 : shutterstock_1014910483.jpg

Alors que le débat autour de la taxe d’habitation fait rage depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, le ministre des Comptes publics a annoncé qu’elle serait bien supprimée pour tous d’ici la fin du quinquennat.

« Nous supprimerons d’ici 2022, pour l’ensemble des contribuables, la taxe d’habitation. Le gouvernement a tenu ses engagements, la taxe d’habitation sera compensée à 100 % dans le budget des communes », a annoncé fièrement Gérard Darmanin.

Faut-il vraiment comprendre que dans trois ans plus personne n’aura à s’acquitter de cette taxe ? Pas si vite. La suppression à 100 % est prévue uniquement pour les résidences principales. En effet, les résidences secondaires ne sont pas concernées. Cela remet alors fortement en cause l’idée d’une disparition « totale » puisque la France ne compte pas moins de 3 millions de résidences secondaires selon l’Insee.

Quoi qu’il en soit, cette annonce devrait s’inscrire dans le projet de loi de finances 2020. Et du côté des communes, la suppression de la taxe d’habitation entraînerait un manque à gagner estimé à 26,3 milliards d’euros. Une baisse qui, selon le gouvernement, devrait être compensée en « dégageant les économies nécessaires » et sans créer de nouvelles taxes pour les contribuables. A confirmer…

Pour aller plus loin : Prélèvement à la source : où sont passés les 15 milliards d'euros ?


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Clémence Dani
Clémence Dani est journaliste et titulaire d'un master en droit. Après des expériences en production TV et audiovisuelle, elle se spécialise dans la presse écrite. Elle intervient aujourd'hui sur des thématiques juridiques et économiques au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :