Salariés et fonctionnaires : avez-vous reçu (et lu) votre nouveau bulletin de paie ?

209 : bulletin-simulation-pas

Pour informer et préparer les Français au prélèvement à la source, huit millions de salariés du public et du privé ont pu, dès le mois de novembre, découvrir le montant de l'impôt qui sera retenu sur leur salaire à partir de janvier prochain. Cette somme est en effet visible sur la « nouvelle » fiche de paie. Il ne s'agit pour l'instant que d'une simulation, rien ne sera bien sûr prélevé jusqu'en 2019. Comment est composé ce nouveau bulletin ? Quatre informations doivent retenir votre attention.

La première : votre feuille de paie mentionne votre « taux » de prélèvement à la source. Vous pouvez ainsi vérifier que votre employeur a reçu le « bon » taux de l’administration fiscale. Si vous constatez une erreur, tournez-vous vers votre centre des finances publiques. Le fisc reste votre unique interlocuteur.

Pour aller plus loin : Votre patron va-t-il devenir votre nouvel agent du fisc ?

Deuxième information : votre net imposable. Rien de nouveau puisqu'il s'agit du montant que vous déclariez déjà, une fois l'an, à l'administration fiscale. Mais, avec le passage du prélèvement à la source, cette base va servir chaque mois à votre employeur pour calculer, grâce à votre taux, le montant de votre retenue à la source. Par exemple, un salaire net imposable de 2 004,79 € et un taux de 6,90 % engendre un prélèvement de 138,33 € (2 004,79 x 6,90).

Troisième information : la mention « net à payer avant impôt sur le revenu » a été ajoutée à votre fiche de paie. Vous l’avez compris, elle correspond à votre salaire avant paiement de l’impôt, c'est-à-dire au salaire net que vous touchiez jusqu'à présent. Ce montant – que vous ne toucherez plus – apparaît 1,5 fois plus grand que les autres informations, histoire de mieux faire passer la couleuvre.

La dernière : une case « net payé en euros » a été ajoutée à votre bulletin. Elle correspond à la rémunération versée par votre employeur, après retenue de l’impôt sur le revenu. Ce montant est donc le salaire que vous allez effectivement percevoir dès janvier prochain.


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Marine Gautier
Marine Gautier est journaliste et titulaire d’un master en droit. Ancienne juriste au sein de l’UFC Que choisir, elle se tourne vers la presse écrite et intervient en matière juridique et économique. Elle est aujourd’hui rédactrice au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :