essentiel

Retraités et demandeurs d’emploi, allez-vous payer 13 mois d’impôt cette année ?

227 : shutterstock129923876

Il n’est pas entré en vigueur depuis une semaine que, probablement dû à sa complexité, le prélèvement à la source suscite déjà de vives inquiétudes au point de faire naître ici ou là des rumeurs infondées. Sur les réseaux sociaux, certains retraités ou demandeurs d'emploi affirment que la retenue à la source augmente le nombre de mois imposés.

La raison invoquée ? Si vous faites partie des 15 millions de retraités ou 2,2 millions de demandeurs d'emploi, vous avez eu la (mauvaise) surprise de voir votre pension de retraite ou votre allocation chômage de décembre 2018 ponctionnée à la source au motif qu'elle a été versée début janvier 2019. Alors qu'un salaire de décembre payé tout début janvier n'est pas prélevé.

Est-ce que ça signifie que retraités et chômeurs seront prélevés sur treize mois et non sur douze mois ?

La réponse est… non ! Il faut savoir que certaines pensions de retraite et les allocations chômage sont versées à terme « échu », c’est-à-dire qu’elles sont payées au début du mois suivant. Par exemple, le versement reçu de la CNAV au début du mois de janvier couvre le mois de décembre. Ce système existait bien avant l'entrée en vigueur du prélèvement à la source : les pensions de retraite (ou allocations) de décembre 2016 versées en janvier 2017 étaient imposées au titre des revenus de 2017. Rien de nouveau. Et celles de décembre 2017 en janvier 2018. Elles bénéficiaient donc déjà de l'année blanche alors qu'un salaire de décembre 2017 était normalement imposé.

Ce qui signifie que le passage au prélèvement à la source n'a aucune incidence sur le nombre de mois imposés : vous serez bien payé (et prélevé à la source) sur douze mois en 2019 dans la mesure où les pensions (ou allocations) de décembre 2019 versées en janvier 2020 compteront au titre des revenus 2020.

A lire aussi : La hotline du fisc ne sera finalement pas tout à fait gratuite !


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Marine Gautier
Marine Gautier est journaliste et titulaire d’un master en droit. Ancienne juriste au sein de l’UFC Que choisir, elle se tourne vers la presse écrite et intervient en matière juridique et économique. Elle est aujourd’hui rédactrice au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :