essentiel

Retraité : quels sont vos revenus imposés sur l'année blanche ?

Si vous avez définitivement raccroché les gants en 2018, il y a de fortes chances que vous n’échappiez pas complètement à l’année blanche. Et, dans certains cas, même si vous étiez déjà à la retraite l'année dernière. En effet, une partie de vos revenus va être imposée car elle ne bénéficie pas du CIMR permettant d’effacer la dette fiscale sur les revenus 2018.

Les revenus considérés comme exceptionnels pour les retraités sont de l’ordre de trois : les pensions de retraite versées sous forme de capital, les indemnités de départ en retraite et les régularisations de pensions des années antérieures.

Sur le même sujet : Le CIMR, ce crédit d’impôt qui transforme 2018 en année blanche ! Ou pas…

En d’autres termes, si vous avez perçu un ou plusieurs de ces revenus, vous serez doublement prélevé à la rentrée car vous devrez vous acquitter de l'impôt sur ces derniers en septembre prochain (en plus de votre prélèvement à la source sur vos pensions 2019). Si le montant dû est supérieur à 300 €, la somme sera automatiquement échelonnée sur quatre mois : un quart en septembre, un quart en octobre, un quart en novembre et un quart en décembre.

Comment déclarer ?

Dans un premier temps, vous devez indiquer le montant total de votre pension nette imposable perçue en 2018 dans les cases 1AS à 1AM en fonction de votre retraite (et respectivement 1BS à 1BM pour un éventuel codéclarant). Le montant à inscrire doit tout englober, y compris les sommes considérées comme des revenus exceptionnels. En d'autres termes, mettez tout !

Puis, dans un second temps, vous devez reporter uniquement le montant de vos revenus exceptionnels au niveau de la ligne « Précisez, si vous en avez, vos pensions de nature exceptionnelle » en case 1AD (et 1BD si vous êtes deux déclarants concernés).

Par exemple, si en 2018 votre pension nette imposable est de 25 000 € dont 1 000 € de régularisation de retraite au titre de 2017. Le montant total de votre pension à inscrire en case 1AS est de 25 000 €. Et il faut inscrire les 1 000 € au titre de la régularisation de retraite en case 1AD.

330 : formulaire2042-case-1AD

A lire également : Déclaration 2019 : quelle est votre date limite pour profiter de l'année blanche ?


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Clémence Dani
Clémence Dani est journaliste et titulaire d'un master en droit. Après des expériences en production TV et audiovisuelle, elle se spécialise dans la presse écrite. Elle intervient aujourd'hui sur des thématiques juridiques et économiques au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :