Report ou arrêt du prélèvement à la source : et si c'était vrai ?

132 : shutterstock_674630263

Stupeur et tremblements dans les couloirs de Bercy. Après les doutes d'Edouard Philippe la semaine dernière et les aménagements apportés à la réforme en plein cœur de l'été, voilà que le chef de l'Etat s'y met. En déplacement à Helsinki ce jeudi, Emmanuel Macron a jeté le trouble en annonçant vouloir des « réponses précises » avant de décider si le prélèvement à la source sera mis en place (ou non) au 1er janvier prochain.

« J'ai plutôt l'intention de conduire cette réforme à son terme, mais j'ai demandé aux ministres compétents de répondre à toutes les questions qui se posent encore, avant de donner une directive finale », a déclaré le président de la République en conférence de presse dans la capitale finlandaise.

Une « directive » attendue prochainement. Mais ces interrogations et demandes de clarification surprennent à quatre mois du coup d'envoi de la réforme. Emmanuel Macron prépare-t-il les esprits à un éventuel nouveau report ? Voire à un abandon ? La machine à spéculations est lancée. Avec des foyers inquiets pour leur porte-monnaie, les risques pour la croissance sont-ils trop importants ? Ou bien le président craint-il de voir la baisse des charges passer inaperçue ? Ou une autre raison, non évoquée publiquement, est-elle à l'origine de ce méli-mélo ? Toujours est-il que ces déclarations ne sont pas pour rassurer les contribuables.

Pourtant, dans un tweet (rapidement supprimé) sur son compte officiel, la Direction générale des Finances publiques assurait dans la foulée que « toutes les réponses à toutes ses questions lui seront rapportées et que le calendrier sera tenu ». Ponctuant le message du hashtag #gauloispasréfractaire (en référence aux propos tenus deux jours plus tôt par le chef de l'Etat).

Quant au ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, il ne cesse d'affirmer que tout est en ordre. Le tout en plein lancement d'une campagne de pub à la télévision pour vanter « un impôt qui s'adapte à votre vie ». Reste que l'avenir du prélèvement à la source est suspendu à cette décision présidentielle. Et la nature ayant horreur du vide, elle devrait intervenir rapidement.


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Priscilla Reig
Priscilla Reig est journaliste, spécialisée en droit. Après avoir travaillé en radio et télé (à Radio France ou TVA Nouvelles au Canada), ainsi qu'en presse écrite (La Provence, L’Union), elle est aujourd’hui rédactrice en chef adjointe au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :