Recevrez-vous votre salaire de janvier à temps ?

251 : shutterstock_671346283

C'est l'heure de vérité pour la réforme portée par Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics. Après les retraités, les chômeurs et les travailleurs indépendants, le prélèvement à la source, en vigueur depuis le 1er janvier, devient une réalité pour la majorité des salariés. La France compte 14 millions de salariés et fonctionnaires imposables, tous secteurs confondus.

« Les premiers bulletins de salaire prélevés du montant de l'impôt commencent à arriver », s’est réjoui vendredi 25 janvier sur Twitter la Direction générale des finances publiques (DGFiP).

Un autosatisfecit prématuré ? Jusqu’ici, certes, tout s’est plutôt bien passé. Les quelque 4 000 guichets hexagonaux ont dû faire face à un afflux inhabituel de contribuables juste après les fêtes, la ligne téléphonique mise en place est régulièrement saturée et le site Internet parfois difficile d’accès. Mais aucun bug majeur n’est venu entraver les premières phases du prélèvement à la source.

Pour aller plus loin : Vous avez des questions ? Voici comment contacter le fisc.

Le test à grande échelle, pour le gouvernement et les agents du fisc, se joue donc maintenant. Et tout n’est pas encore gagné…

« Je ne peux pas émettre les bulletins de salaires de janvier des employés, expliquait vendredi 25 janvier une comptable, spécialisée dans l’intermittence du spectacle. Mon logiciel ne sait en effet pas encore gérer le prélèvement à la source des contrats très courts. »

Ceux-là devront donc patienter quelques jours – voire quelques semaines – pour voir arriver leur fiche de paye de janvier. Une situation qui, étrangement, aboutit aux mêmes effets que le shutdown américain, pourtant regardé avec beaucoup d’incrédulité depuis ce côté-ci de l’Atlantique. Ce type de blocage sera-t-il effectivement isolé ? Réponse dans les prochaines 72 heures…

Pour aller plus loin : Salariés et fonctionnaires : vous allez gagner moins à la fin du mois !


Conserver cet article :
Partager cet article :
Nicolas Delourme est journaliste d’investigation, spécialisé en droit. Ancien journaliste aux magazines du Figaro, chroniqueur à France Inter et Europe 1, il est aujourd’hui directeur de publication des Editions Jean de Portal. Il collabore régulièrement avec le cabinet d’avocats Riondet.

Articles liés :