essentiel

Quels changements pour vos crédits et réductions d'impôt dès 2019 ?

141 : shutterstock_1028170612

La réforme du prélèvement à la source aura bien lieu au 1er janvier 2019. Mais en réponse aux critiques sur l'effort de trésorerie à effectuer par les Français, le gouvernement vient de revoir sa copie. Le principe n'a pas changé : les crédits et réductions d'impôt ne seront pas pris en compte dans le calcul de l'impôt prélevé tous les mois.

En revanche, le montant de l'avance a doublé : il passe de 30 à 60 %. Ainsi, au 15 janvier, les contribuables percevront 60 % d'acompte sur le montant de leur crédit ou réduction d'impôt (puis, le reste en septembre, après leur déclaration d'impôt). De plus, l'avance vise désormais un plus grand nombre de dispositifs. D'après les chiffres du gouvernement, quelque 8 millions de ménages vont en bénéficier.

« Il n'y aura aucun perdant, et le premier choc psychologique sera positif puisque les crédits d'impôt seront remboursés le 15 janvier », a déclaré le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.

Mais qui est concerné exactement ? D'abord, il y a ceux qui bénéficient de crédits et réductions d'impôt liés aux services à la personne, aux frais de garde d'enfant et aux proches logés en EHPAD (Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Ensuite, la mesure est étendue aux réductions d'impôt relatives à l'investissement locatif (Pinel, Duflot, Scellier, Censi-Bouvard, investissement social et logement dans les DOM). Enfin, les réductions et crédits d’impôt en faveur des dons aux œuvres et des cotisations syndicales ouvrent droit à une avance.

Bien sûr, le 15 janvier de chaque année, les 60 % remboursés concerneront les crédits et réductions d'impôts éligibles et acquis lors de l'année précédente. Exemple : si vous dépensez 8 000 € pour rémunérer un(e) employé(e) à domicile en 2019, vous aurez droit à un crédit d'impôt de 4 000 € (la moitié de la somme engagée). Mais ce n'est qu'en janvier 2020 que vous recevrez 60 % de ce crédit (soit 2 400 €). Puis les 40 % restants (1 600 €) seront versés en septembre 2020. « L'avance » est donc toute relative.

En outre, cette mesure ne concerne pas tous les crédits ou réductions d'impôt. Les dépenses liées à une souscription au capital d'une PME ou à des travaux d'amélioration de qualité environnementale dans le logement ne donneront pas lieu à cet acompte. Idem pour les investissements type Sofica ou dispositif Girardin industriel. Le contribuable devra attendre le mois de septembre pour que l'administration fiscale le rembourse en une seule fois.


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Priscilla Reig
Priscilla Reig est journaliste, spécialisée en droit. Après avoir travaillé en radio et télé (à Radio France ou TVA Nouvelles au Canada), ainsi qu'en presse écrite (La Provence, L’Union), elle est aujourd’hui rédactrice en chef adjointe au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :