Première déclaration de revenus ? Demandez votre taux personnalisé.

338 : shutterstock1240289128

Vous entrez dans la vie active ? Dans ce cas, comment allez-vous être prélevé à la source ? Pour calculer le montant du prélèvement retenu sur votre salaire, votre employeur va utiliser un taux dit « neutre ». Ce taux est issu d’une grille établie par l’administration fiscale ; il n'est pas propre au contribuable. Autrement dit, faute d’informations transmises par Bercy, l’employeur prélève une somme par défaut à son employé, calculée à partir d’un taux d’imposition d’un célibataire sans enfant.

Pour en savoir plus : Le barème du taux neutre du prélèvement à la source de l'impôt à changé

Ce n’est que l’année prochaine, après avoir rempli votre première déclaration d'impôt, que le fisc sera en mesure de calculer le taux de votre prélèvement à la source en fonction de votre situation ; taux qui ne sera applicable qu'à compter du mois de septembre 2020. Autrement dit, vous devez attendre plus d'une année pour que votre employeur applique votre vrai taux personnalisé.

Que faire si vous êtes dans cette situation ? Le fisc a mis à votre disposition un nouveau formulaire de « Demande de numéro fiscal et de taux personnalisé de prélèvement à la source » (modèle Cerfa nº 2043), disponible sur impots.gouv.fr – rubrique « Formulaires ». Vous pouvez le remplir en ligne. Quoi qu'il en soit, vous devez ensuite l’imprimer et l’adresser par courrier au service des impôts dont dépend votre domicile.

Une fois votre déclaration prise en compte, l'administration fiscale sera capable de déterminer le taux de prélèvement applicable à votre situation jusqu'au mois de septembre de l’année suivant le début de votre activité.

Précision : cette demande ne vous dispense pas de déclarer vos revenus l’année prochaine. Le taux qui en résultera se substituera alors au taux personnalisé que vous avez obtenu grâce à cette démarche expresse.


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Marine Gautier
Marine Gautier est journaliste et titulaire d’un master en droit. Ancienne juriste au sein de l’UFC Que choisir, elle se tourne vers la presse écrite et intervient en matière juridique et économique. Elle est aujourd’hui rédactrice au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :