mise à jour

Prélèvement à la source : à vos calendriers !

238 : shutterstock_358220243

Le calendrier fiscal est complètement chamboulé. Pour vous y retrouver, voici les principales dates à retenir en 2019.

Depuis le 2 janvier : vous pouvez moduler votre taux de prélèvement à la source à la baisse ou à la hausse. Rendez-vous dans votre espace personnel sur www.impots.gouv.fr. En date aussi du 2 janvier les retraites complémentaires et les allocations chômage ont été ponctionnées à la source pour la première fois. 

9 janvier : premier prélèvement à la source sur les pensions de retraite versées par la Cnav.

15 janvier : un premier acompte est prélevé sur le compte bancaire des travailleurs indépendants (à l'exception des microentrepreneurs soumis au versement libératoire) ; vous êtes aussi concerné si vous percevez des revenus fonciers, une pension alimentaire ou une rente viagère à titre onéreux. Près de 9 millions* de contribuables perçoivent une avance de 60 % sur la base des crédits et réductions d'impôt récurrents de l'année 2017.

Fin janvier : le prélèvement à la source débute sur les salaires

15 février : si vous avez opté pour le prélèvement trimestriel, un premier acompte est prélevé sur vos revenus sans collecteur (revenus d'indépendant, loyers, pensions alimentaires...).

Mi-avril à début juin : c'est l'heure de déclarer les revenus perçus en 2018 (durant l'année blanche). Si vous avez touché des revenus considérés comme exceptionnels, vous devez les mentionner. Lorsque vous déclarez vos revenus en ligne, vous obtenez tout de suite votre futur taux de prélèvement à la source.

Été : les contribuables ayant perçu un acompte de 60 % en janvier perçoivent les 40 % restants. Quant aux Français qui n'avaient pas touché d'acompte, ils reçoivent un remboursement correspondant à leurs avantages fiscaux. Par ailleurs, le fisc calcule le montant du crédit d'impôt modernisation du recouvrement (le crédit d'impôt spécial année blanche) ; vous aurez peut-être de l'impôt à payer.

Septembre : votre taux de prélèvement est réévalué en tenant compte des revenus 2018 déclarés au printemps 2019 ; vos collecteurs (employeurs ou caisses de retraite) doivent l'appliquer. Sauf modulation de votre part, ce taux est applicable jusqu'en août 2020. 

30 septembre : pour les revenus sans collecteur, vous avez jusqu'à cette date pour opter pour un prélèvement trimestriel. En 2020, vos acomptes seront prélevés le 15 février, le 15 mai, le 15 août et le 15 novembre.

Septembre-Décembre : si vous êtes un salarié de particuliers, vous payez l'impôt 2018 entre septembre et décembre 2019. Pour vous, le prélèvement à la source débutera en janvier 2020.

Pour aller plus loin : Ce calendrier est trop difficile à suivre ? Téléchargez l’application moncoq, développée en partenariat avec anneeblanche.fr. Disponible sur Google Play (pour smartphones et tablettes Android) et l'AppStore (iPhone et iPad), elle vous permet de gérer tous vos prélèvements à la source et d’éviter les pièges. 

Cet article a été mis à jour le 8 février 2019 après la parution des derniers chiffres de la Direction générale des Finances publiques.

Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Priscilla Reig
Priscilla Reig est journaliste, spécialisée en droit. Après avoir travaillé en radio et télé (à Radio France ou TVA Nouvelles au Canada), ainsi qu'en presse écrite (La Provence, L’Union), elle est aujourd’hui rédactrice en chef adjointe au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :