essentiel

Pour éviter une amende de 15 €, 150 € voire 1 500 €, préparez-vous à déclarer vos revenus 2018

276 : shutterstock_1256116201

Dans quelques semaines, vous devrez, comme d’habitude, déclarer vos revenus de l’année passée. Vous serez contraint de procéder électroniquement, puisque la déclaration en ligne est désormais obligatoire pour tous les contribuables, quel que soit leur revenu de référence (sous peine de vous voir infliger une amende de 15 €).

Déclarer les revenus 2018 pourrait en surprendre quelques-uns. D’abord parce que certains étourdis n’ont pas compris que, malgré l’instauration du prélèvement à la source, la tradition des feuilles (fiscales) qui tombent aux beaux jours ne change pas : déclaration au printemps, avis d’impôt à l’été.

Ensuite et surtout, parce que 2018 est une année blanche pour la plupart des foyers. Afin d’éviter une double imposition, un système de crédit d’impôt effacera tout (ou partie en cas de revenus exceptionnels) de l’ardoise des contribuables.

Pour aller plus loin : Le CIMR, ce crédit d’impôt qui transforme 2018 en année blanche ! Ou pas…

Du coup, une question se pose : à quoi sert-il de déclarer des revenus courants puisqu’ils ne seront pas soumis à l’impôt ? Le fisc en a besoin pour calculer votre nouveau taux de prélèvement à la source. En effet, si votre taux actuel résulte de vos revenus 2017, il sera réactualisé sur vos revenus 2018 à la rentrée. En outre, l’administration doit vérifier que certains petits malins n’ont pas abusé de l’année blanche.

Mais que risquez-vous si vous ne déclarez pas ? En principe, la pénalité en cas de déclaration tardive est de 10 % de l’impôt dû. Or, avec l’année blanche, l’impôt dû au titre de 2018 sera nul pour la plupart des foyers. Et 10 % de zéro, ça fait… zéro !

« Les majorations prévues par l’article 1728 du CGI ne s’appliquent que lorsque des droits sont dus. En l’absence de droits, le retard de dépôt est passible de l’amende prévue par le 1 de l’article 1729 B du CGI », précise l’administration.

Traduction ? L’article 1729 B prévoit une amende forfaitaire de 150 € ! Voire de 1 500 € pour les contribuables qui investissent à l’outre-mer afin de réduire leur impôt.

Par conséquent, prélèvement à la source ou pas, année blanche ou pas, il faudra déclarer dans quelques semaines. Nous vous dirons quand le faire et comment !


Conserver cet article :
Partager cet article :
Nicolas Delourme est journaliste d’investigation, spécialisé en droit. Ancien journaliste aux magazines du Figaro, chroniqueur à France Inter et Europe 1, il est aujourd’hui directeur de publication des Editions Jean de Portal. Il collabore régulièrement avec le cabinet d’avocats Riondet.

Articles liés :