essentiel

Perte de revenus en 2018 ? Attention, vous allez être surimposé en 2019 !

125 : shutterstock_70173382

On le craignait, l'information est maintenant officielle. Le service en ligne permettant de demander une révision de son taux de prélèvement à la source n'ouvrira que le 2 janvier 2019. Problème : l'administration fiscale a d'ores-et-déjà prévenu qu'elle s'octroyait un délai de trois mois pour calculer le nouveau taux puis le communiquer aux différents collecteurs (employeurs, caisses de retraite, Pôle Emploi).

Si votre revenu ne varie pas en 2018, cela n’aura aucune conséquence pour vos impôts prélevés à la source au début de l’année prochaine. En revanche, si vous connaissez une baisse importante de vos ressources cette année (chômage, maladie, retraite…), vous allez être surimposé pendant un, deux voire trois mois début 2019 (et même toute l'année si vous ne faites rien).

Comment cela se fait-il ? Il s’agit encore une fois d’un effet induit mal maîtrisé de l’entrée en vigueur du prélèvement à la source : le taux de retenue qui sera appliqué en 2019 sur vos salaires, pensions de retraite ou allocations chômage est calculé sur vos revenus 2017.

Pour aller plus loin : Votre taux de prélèvement est calculé sur vos revenus… vieux de 2 ans !

Si vos revenus ont fondu en 2018, le fisc n’en tiendra pas compte ! Il vous faudra patienter jusqu’au 2 janvier pour le lui faire savoir, puis attendre qu’il calcule votre nouveau taux (tenant compte de vos nouveaux revenus) et enfin patienter jusqu’à ce que votre (ou vos) collecteur(s) en soi(en)t informé(s).

A ce stade, vous pensez peut-être que tout cela n’est pas juste. D’autant plus que ce phénomène va toucher celles et ceux qui se sont appauvris en 2018. Certes… Mais Bercy n’a rien prévu, alors qu’il suffirait d’ouvrir le service de demande de révision du taux trois mois avant la fin de l’année ou d’accélérer la procédure.

A lire aussi : Baisse de revenu ? Attention, votre taux de prélèvement ne baissera pas automatiquement


Conserver cet article :
Partager cet article :
Nicolas Delourme est journaliste d’investigation, spécialisé en droit. Ancien journaliste aux magazines du Figaro, chroniqueur à France Inter et Europe 1, il est aujourd’hui directeur de publication des Editions Jean de Portal. Il collabore régulièrement avec le cabinet d’avocats Riondet.

Articles liés :