Nouveau boulot ? Votre employeur peut vous éviter le taux neutre !

184 : shutterstock_1183089610.jpg

Si vous décrochez un nouveau job à partir de janvier 2019, votre nouvel employeur ne sera pas en mesure d'appliquer votre taux de prélèvement personnalisé sur votre salaire. La raison ? L'administration fiscale a besoin que vous soyez payé une ou deux fois pour pouvoir transmettre elle-même votre taux à votre nouveau patron.

Dans l'attente, l'entreprise devra en principe appliquer le taux dit « neutre » sur vos premiers salaires. Problème : ce taux est, dans la plupart des cas, bien plus élevé que le taux personnalisé.

Sauf qu'en pratique, votre employeur pourra la jouer différemment. Un moyen est mis à disposition pour favoriser les nouvelles recrues et éviter une surimposition due au taux neutre. Pour ce faire, il pourra récupérer votre taux personnalisé sur le site net-entreprises.fr grâce à un service qui tire son nom de « Appel de Taux » du PAS (TOPAze). Le service sera ouvert à compter de début décembre et permettra aux entreprises d’appliquer le taux personnalisé dès la première paie.

Dernière précision : un employeur pourra obtenir le taux d’un salarié seulement lorsque l’embauche est finalisée. C’est-à-dire qu’il ne peut pas demander un taux en prévision d’une prochaine embauche alors que deux candidats sont toujours en lice pour décrocher le poste.

Pour aller plus loin : Que risque votre employeur s'il divulgue votre taux ?


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Clémence Dani
Clémence Dani est journaliste et titulaire d'un master en droit. Après des expériences en production TV et audiovisuelle, elle se spécialise dans la presse écrite. Elle intervient aujourd'hui sur des thématiques juridiques et économiques au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :