Les premiers pas du PAS plébiscités

263 : shutterstock_1276688227

Une très large majorité de Français assujettis à l’impôt sur le revenu (77 %) estime que le prélèvement à la source (PAS) est « une bonne chose », selon un sondage BVA pour La Tribune publié ce jeudi. Soit plus que les résultats d’enquêtes équivalentes réalisées en octobre et décembre derniers. 80 % des personnes interrogées affirment que le montant prélevé sur leurs revenus de janvier était « conforme » à leurs attentes.

Reste que le prélèvement à la source n’a passé qu’une petite partie de son examen pratique. En effet, à ce stade, les collecteurs (employeurs, caisses de retraite, Pôle emploi, assureurs, Sécurité sociale…) n’ont pas encore reversé l’impôt. Les prochaines semaines diront si les sommes sont correctement imputées aux bons contribuables.

Pour en savoir plus : Mais, au fait, où est l’argent qui vous a été prélevé à la source en janvier ?

Par ailleurs, près d'une personne sur deux (47 %) reconnaît avoir l'impression que ses revenus diminuent à cause du prélèvement, faisant craindre un impact psychologique de la mesure.

« La mise en œuvre du prélèvement à la source ne semble donc pas avoir occasionné de mécontentement majeur, a commenté l'institut BVA. Les Français restent très favorables à cette mesure. Ils réalisent néanmoins davantage l'impact que cet impôt représente chaque mois, ce qui peut contribuer à un sentiment de perte de revenus potentiellement problématique en période de contestation sociale. »

Il conviendra de reprendre la température auprès des contribuables lorsqu’ils devront déclarer leurs revenus 2018 en distinguant les gains exceptionnels de ceux effacés par l’année blanche ; ou, à la rentrée 2020, lorsque l’heure du solde de l’impôt retenu à la source en ce moment aura sonné.

A lire aussi : Augmentation en 2018 ? Baisse de salaire net en septembre 2019 !


Conserver cet article :
Partager cet article :
Nicolas Delourme est journaliste d’investigation, spécialisé en droit. Ancien journaliste aux magazines du Figaro, chroniqueur à France Inter et Europe 1, il est aujourd’hui directeur de publication des Editions Jean de Portal. Il collabore régulièrement avec le cabinet d’avocats Riondet.

Articles liés :