Le site des Impôts n'aurait-il pas plutôt été attaqué ?

352 : shutterstock_1200209332.jpg

Suite à un bug technique survenu lundi dernier sur le site impots.gouv.fr, certains contribuables n’ont pas pu déclarer leurs revenus. Le site était inaccessible.

Face aux nombreuses plaintes, le ministre des Finances et des Comptes publics, Gérard Darmanin, a reporté l’échéance de déclaration de 48 heures afin que les concernés bénéficient d’un délai supplémentaire pour déclarer leurs revenus sans être sanctionnés. 

« Bonsoir ! impots.gouv.fr, devant l'afflux trop important de connexions de dernier moment, connaît quelques difficultés. J'ai donc demandé de laisser un délai de 48h (jeudi minuit) pour déclarer ses revenus », a déclaré le ministre sur Twitter.

Sauf que l'explication n'a peut-être rien à voir avec un engouement des particuliers pour déclarer leurs revenus 24 heures avant l'heure limite. Le fameux bug pourrait être dû à une attaque informatique constituée par des connexions d’adresses IP suspectes et provenant de l’étranger. Plus précisément, le site aurait subi une attaque DDos (ou attaque par déni de services) qui consiste à envoyer simultanément un grand nombre de requêtes pour saturer les serveurs informatiques et donc bloquer volontairement un service. Par sécurité, le site a lui même fermé ses portes : « Lorsqu’il y a des millions de connexions en quelques minutes, ce site se protège », a précisé ensuite Gérard Darmanin.

Deux enquêtes sont néanmoins ouvertes : d’un côté par le ministère des Finances, de l’autre par l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (Anssi). A suivre…


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Clémence Dani
Clémence Dani est journaliste et titulaire d'un master en droit. Après des expériences en production TV et audiovisuelle, elle se spécialise dans la presse écrite. Elle intervient aujourd'hui sur des thématiques juridiques et économiques au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :