Indépendant ? Faites votre choix avant le 10 décembre !

155 : shutterstock_10decembre.jpg

Si vous êtes indépendant, propriétaire-bailleur ou encore si vous percevez une pension alimentaire : votre impôt sera prélevé sous forme d’acompte à compter de janvier 2019.

Plus précisément, l’administration fiscale va calculer, sur la base de vos revenus 2017 (déclarés au printemps 2018), le montant de votre impôt généré par ces revenus, puis divisera le tout par douze. Le résultat sera automatiquement prélevé sur votre compte bancaire (celui que vous avez renseigné dans votre espace personnel du site impots.gouv.fr).

Chaque mois, l’administration fiscale va ainsi venir vous ponctionner sur votre compte. Sauf que, sur option, ce prélèvement peut être trimestriel. Au lieu de se servir à compter du 15 janvier – comme cela est prévu –, le fisc vous fera payer un premier quart le 15 février. Puis les trois autres quarts interviendront en mai, en août et en novembre. Ainsi, au 15 novembre 2019, vous aurez payé tous vos acomptes pour l’année en cours.  

Par exemple, Paul est indépendant et son acompte mensuel est de 200 € par mois. Il a le choix : soit il ne fait rien, et il sera prélevé de ce montant chaque mois ; soit il opte pour des acomptes trimestriels, et il sera alors prélevé de 600 € tous les trois mois.
156 : Capture_ecran_Acompte

Vous avez jusqu’au 10 décembre pour opter pour la trimestrialisation de vos acomptes. Vous pouvez la demander directement en ligne, dans votre espace personnel. Inversement, si vous choisissez l’option, vous pouvez faire machine arrière jusqu'à cette même date.

Attention, si vous avez plusieurs revenus prélevés à la source par acomptes au sein de votre foyer (des revenus fonciers et des revenus d’indépendant, par exemple) et que vous optez pour un prélèvement trimestriel, alors tous les revenus sont concernés. Vous ne pouvez pas choisir certains acomptes prélevés mensuellement et d’autres trimestriellement.

Enfin, si vous avez demandé l'application du taux neutre pour vos revenus de salarié (ou de retraité), et que vous devez compléter chaque mois la somme due, vous ne pouvez pas opter pour cette option trimestrielle.


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Clémence Dani
Clémence Dani est journaliste et titulaire d'un master en droit. Après des expériences en production TV et audiovisuelle, elle se spécialise dans la presse écrite. Elle intervient aujourd'hui sur des thématiques juridiques et économiques au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :