Donnez ! Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt, même pendant l'année blanche

188 : shutterstock_228374917

Les associations caritatives s'inquiètent : les dons sont en chute libre. Une baisse d'au moins 6,5 % au premier semestre 2018 ; une première en douze ans. La Fondation France Générosités (regroupant entre autres Action contre la faim, l'AMF-Téléthon, Aides ou Asmae-Association Sœur Emmanuelle) craint un recul total de 10 % en fin d'année.

Plusieurs raisons sont invoquées pour expliquer pourquoi les Français sont moins généreux : la hausse de la CSG pour les retraités, la suppression de l'impôt sur la fortune (avec le passage à l'impôt sur la fortune immobilière, le nombre de personnes assujetties est presque divisé par deux) et… le prélèvement à la source (PAS).

Certains donateurs redoutent - à tort - que leurs dons ne réduisent plus leur note fiscale comme auparavant. Pourtant, tous les crédits et réductions d'impôt demeurent avec la réforme du PAS. Et si 2018 est une année « blanche », elle n'est pas blanche en termes de dons. Les dons au profit d'associations ouvrent (toujours) droit à une réduction de 66 %, voire 75 %, des sommes versées.

Comment cela va-t-il se passer ? Deux situations sont à envisager. La première : vous êtes un donateur habituel. Le 15 janvier 2019, l'administration fiscale vous versera un acompte de 60% et le restant à la rentrée.

Exemple : vous donnez tous les ans 300 € aux Restos du Cœur. Vous avez droit à une réduction d'impôt de 225 € (soit 75 %). En janvier 2019, vous toucherez 135 € (60 % de 225 €) et 90 € au plus tard en septembre.

Deuxième situation possible, vous réalisez votre premier don en 2018. Vous devrez attendre votre avis d'imposition suivant (à l'été 2019) pour percevoir les fruits de votre avantage fiscal.

Exemple : vous donnez 300 € pour la première fois aux Restos du Cœur en 2018. A la rentrée 2019, le fisc vous remboursera la somme de 225 € (soit le montant de votre réduction d'impôt). 

Pour aller plus loin : Le CIMR, ce crédit d’impôt qui transforme 2018 en année blanche ! Ou pas…


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Priscilla Reig
Priscilla Reig est journaliste, spécialisée en droit. Après avoir travaillé en radio et télé (à Radio France ou TVA Nouvelles au Canada), ainsi qu'en presse écrite (La Provence, L’Union), elle est aujourd’hui rédactrice en chef adjointe au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :