Dernier mois avant le « choc » du prélèvement à la source !

212 : shutterstock_459047728

Vous n'êtes pas salarié ou fonctonnaire ? Ou vos bulletins de paie de fin d'année n'annoncent pas votre taux de prélèvement mensuel et le montant retenu à ce titre ? Pour vous, la surprise s'annonce de taille en janvier prochain. Dans un mois, la France passe au prélèvement à la source. Et l'inquiétude grandit chez de nombreux contribuables, sur fond de contestation des « gilets jaunes » dont certains réclament purement et simplement l'abandon de la réforme.

Deux tiers des salariés s'attendent à un choc psychologique. C'est ce que révèle le dernier sondage, réalisé fin novembre par l'institut Ipsos : ils sont 64 % à penser que la réforme va leur donner le sentiment de gagner moins. Etes-vous de cet avis ? Qu'en est-il si vous êtes indépendant ou retraité ? Aurez-vous l'impression en 2019 que votre pouvoir d'achat baisse ? Les prochains mois nous diront si la consommation des Français a chuté (ou non).

Pour répondre aux craintes des contribuables, le fisc recrute en urgence une cinquantaine de CDD pendant une durée de trois mois. Ces contractuels ont pour mission de faire face à l'afflux de questions dans les centres des impôts. Une affluence qui a déjà commencé.

Parmi les contribuables les plus inquiets, il y a ceux qui payaient jusqu'ici leur impôt aux tiers. Pour eux, le changement est radical : ils passeront de trois prélèvements annuels à... douze prélèvements minimum par an. Et n'auront probablement pas soldé leur impôt en fin d'année.

Pour en savoir plus : Le fisc vous prélèvera-t-il en plus, sur votre compte bancaire, en septembre ?


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Priscilla Reig
Priscilla Reig est journaliste, spécialisée en droit. Après avoir travaillé en radio et télé (à Radio France ou TVA Nouvelles au Canada), ainsi qu'en presse écrite (La Provence, L’Union), elle est aujourd’hui rédactrice en chef adjointe au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :