essentiel

Comment le taux neutre est-il fixé ?

Le taux neutre est calculé en tenant compte de votre seul salaire. Vos revenus annexes (vos éventuels revenus fonciers ou d’indépendant) ne sont pas pris en considération. En conséquence, ce taux secret ne dit rien de plus à votre patron que ce qu’il sait déjà, à savoir combien il vous paye.

Le taux neutre correspond grosso modo à la situation fiscale d’un célibataire sans enfant avec un seul salaire. En dessous de 1 367 € nets par mois, vous êtes non imposable (votre taux est de 0 %) ; au-delà, le taux varie entre 0,50 et 43 %. Exemple pour un net imposable de 2 100 € mensuel, le taux neutre sera de 7,5 %. Vous travaillez dans plusieurs entreprises ? En fonction de votre salaire, un taux neutre sera appliqué par chacun de vos patrons.

Parfois, le taux neutre s’applique automatiquement. C’est le cas lorsque l’administration fiscale n’est pas en mesure de communiquer votre taux à votre employeur. Quelqu’un qui entre dans la vie active se verra ainsi attribuer un taux neutre jusqu’à sa première déclaration de revenus. Idem pour un salarié qui change d’employeur ou a de multiples patrons ; le taux neutre sera appliqué à ses salaires d'autant que le fisc dispose de deux mois pour communiquer le taux de prélèvement aux employeurs.

35 : shutterstock_789713683

Votre taux neutre est inférieur à votre taux par défaut ? Le fisc ne va pas vous offrir la différence. L’impôt à payer reste dû ! En plus de la retenue à la source sur votre salaire, l’administration fiscale va vous demander de repasser à la caisse. Comment ? En piochant la différence entre l’impôt total à payer et l’impôt prélevé sur votre salaire directement sur… votre compte bancaire ! Et ce, au plus tard le dernier jour du mois. Ainsi,  vous devez prévoir la trésorerie nécessaire pour que le fisc vienne taper dedans. Si votre compte n’est pas suffisamment approvisionné, vous risquez une majoration de 10 % !

Salaire net* Taux neutre
Jusqu’à 1 367 € 0 %
de 1 368 à 1 419 € 0,5 %
de 1 420 à 1 510 € 1,5 %
de 1 511 à 1 613 € 2,5 %
de 1 614 à 1 723 € 3,5 %
de 1 724 à 1 815 € 4,5 %
de 1 816 à 1 936 € 6 %
de 1 937 à 2 511 € 7,5 %
de 2 512 à 2 725 € 9 %
de 2 726 à 2 988 € 10,5 %
de 2 989 à 3 363 € 12 %
de 3 364 à 3 925 € 14 %
de 3 926 à 4 706 € 16 %
de 4 707 à 5 888 € 18 %
de 5 889 à 7 581 € 20 %
de 7 582 à 10 292 € 24 %
de 10 293 à 14 417 € 28 %
de 14 418 à 22 042 € 33 %
de 22 043 à 46 500 € 38 %
au-delà de 46 501 € 43 %
* net imposable (le barème est différent outre-mer : article 204 H du code général des impôts)

Conserver cet article :
Partager cet article :
Nicolas Delourme est journaliste d’investigation, spécialisé en droit. Ancien journaliste aux magazines du Figaro, chroniqueur à France Inter et Europe 1, il est aujourd’hui directeur de publication des Editions Jean de Portal. Il collabore régulièrement avec le cabinet d’avocats Riondet.

Articles liés :