5 raisons pour lesquelles votre taux est faux !

215 : shutterstock_700370347

A quelques jours du big bang fiscal, vous connaissez votre taux de prélèvement à la source (PAS) applicable à compter du mois de janvier 2019. Sinon, retrouvez-le dans votre espace personnel sur www.impots.gouv.fr ou sur votre dernier avis d'impôt. Or, ce taux n'est peut-être pas juste. Voici 5 principales situations qui l'expliquent.

1 Vous avez été augmenté en 2018.

Si vos revenus de salarié ou d'indépendant (ou ceux de votre conjoint) ont été revus à la hausse en 2018, votre taux de PAS n'est pas assez élevé. Résultat : vous ne paierez pas assez d'impôt. Il faudra attendre le mois de septembre 2019 pour que votre taux soit réévalué en fonction des revenus 2018 déclarés en mai 2019.

2 Vous êtes parti à la retraite en 2018.

Si vous avez pris la quille en 2018, vos revenus de retraité sont généralement inférieurs à ceux que vous aviez perçus en 2017. En conséquence, votre taux applicable en janvier 2019 est trop élevé et vous paierez trop d'impôt. Vous pourriez avoir intérêt à moduler votre taux à la baisse ; cela sera possible dans votre espace personnel à compter du 2 janvier 2019. 

3 Vous vous êtes marié ou pacsé en 2018.

Votre taux applicable en janvier 2019 ne réflète pas votre nouvelle situation personnelle. Pour que l'administration fiscale calcule le taux commun à votre foyer fiscal, toujours sur le site de l'administration fiscale, cliquez sur « Gérer mon prélèvement à la source », puis « Déclarer un changement ». Ce service en ligne sera accessible à partir du 2 janvier prochain.  

4 Vous avez eu un ou plusieurs enfants en 2018.

Félicitations ! En revanche, votre taux de PAS n'en tient pas compte car votre dernière situation de famille connue est celle déclarée en 2017. Solution : déclarez le changement en ligne dès janvier 2019.

5 Vous avez des réductions ou crédits d'impôt.

Lorsque vous bénéficiez de crédits ou réductions d'impôt, cela ne change jamais votre taux de prélèvement à la source. Même si vous avez droit à un acompte au mois de janvier, il n'y a aucune influence sur le calcul de votre taux de PAS.


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Priscilla Reig
Priscilla Reig est journaliste, spécialisée en droit. Après avoir travaillé en radio et télé (à Radio France ou TVA Nouvelles au Canada), ainsi qu'en presse écrite (La Provence, L’Union), elle est aujourd’hui rédactrice en chef adjointe au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :