essentiel

Avant de claquer l’argent que le fisc vous versera dans un mois, lisez ceci !

217 : shutterstock_1189195138

Le 15 janvier prochain, vous recevrez peut-être un virement du fisc sur votre compte courant. Super ? Pas si vite… Avant de faire du shopping, vérifiez bien que l’administration ne vous en réclamera pas le remboursement quelques mois plus tard.

De quoi s’agit-il ? Pour arrondir les angles rugueux du prélèvement à la source, Bercy a décidé de verser un acompte (de 60 %) de la plupart des réductions et crédits d’impôt dès le mois de janvier. Par exemple, si vous bénéficiez d’une réduction de 100 € grâce à un don à une œuvre caritative, vous recevrez 60 € en janvier par virement sur votre compte (et le reste en septembre).

Pour aller plus loin : Réductions et crédits d'impôt : comment Bercy se fait de la trésorerie… sur votre dos !

Problème : en janvier, le fisc ne saura pas si vous avez droit à cette réduction au titre de 2018 puisque vous ne déclarerez vos revenus de cette année qu’au printemps. Il va donc s’appuyer sur vos crédits et réductions d’impôt de 2017, considérer que vous avez fait la même chose l'année suivante et vous verser cet argent.

Mais si, pour une raison ou une autre, vous ne bénéficiez plus des mêmes réductions ou crédits d’impôt au titre de 2018 (car votre enfant n’est plus gardé par une nounou, vous n’avez pas pu donner à une œuvre, vous êtes sorti d’un investissement locatif fiscalement intéressant…), le fisc va quand même vous donner les sous. Même si vous n’y avez plus droit !

Lorsqu’il se rendra compte de sa bévue, après que vous ayez déclaré vos revenus quelques mois plus tard, il vous en réclamera le remboursement. Par conséquent, si vous avez des raisons de croire que vous ne pourrez pas bénéficier des mêmes réductions ou crédits d’impôt en 2018 (ou dans une moindre mesure), surveillez votre compte le 15 janvier et mettez l’argent de côté !

Sur le même sujet : Le fisc vous versera-t-il de l’argent en janvier… qu’il vous reprendra en septembre ?


Conserver cet article :
Partager cet article :
Nicolas Delourme est journaliste d’investigation, spécialisé en droit. Ancien journaliste aux magazines du Figaro, chroniqueur à France Inter et Europe 1, il est aujourd’hui directeur de publication des Editions Jean de Portal. Il collabore régulièrement avec le cabinet d’avocats Riondet.

Articles liés :