3 bonnes raisons de remplir votre déclaration de revenus sur l’année blanche ?

334 : shutterstock_13747113921.jpg

Si vous voulez que l’année fiscale soit blanche, vous avez intérêt à porter une attention particulière à votre déclaration de revenus. Et ce, pour trois principales raisons.

Primo, la déclaration de revenus est obligatoire et le reste. L’arrivée du prélèvement à la source n’y change rien. De plus, cette année, tous les contribuables doivent la déposer en ligne sous peine de payer une amende, à l’exception de certains cas isolés (aucune connexion internet, difficultés particulières…).

Pour aller plus loin : Où vous faire aider pour remplir votre déclaration de revenus ?

Secundo, cette déclaration est inédite puisqu’elle supprime votre dette fiscale sur tous vos revenus habituels. En effet, votre déclaration permet aux finances publiques de faire le point sur votre situation. Mais surtout de calculer votre CIMR qui permet d'effacer votre impôt sur les revenus ordinaires.

A l'inverse, les revenus inhabituels (les indemnités versées à l'occasion de la rupture du contrat de travail, les sommes perçues au titre de la participation ou de l'intéressement...) restent soumis à l'impôt. Si vous avez perçu un revenu exceptionnel en 2018, vous devrez régler des impôts – en plus des prélèvements mensuels – en septembre prochain.

Pour en savoir plus : Allez-vous payer des impôts sur l'année blanche ?

Tertio, déclarer vos revenus permet de réactualiser votre taux de prélèvement à la source. Si votre situation personnelle a changé depuis 2017 (mariage, pacs, naissance…) ou que vos revenus ont baissé (changement de carrière, période de chômage…), votre taux sera diminué. Ainsi, votre déclaration de revenus vous permettra d’être moins prélevé chaque mois à compter de septembre.

A l’inverse, si votre rémunération est en hausse (ou que vous êtes moins nombreux dans votre foyer fiscal), votre taux sera adapté à votre nouvelle situation. Dans ce cas, votre taux réactualisé évitera un écart entre le prélèvement mensuel à la source et ce qu’il faudra encore payer au moment du solde de l’impôt (en septembre 2020).

A lire également : Attention, la déclaration 2019 va modifier votre taux de prélèvement à la source


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Clémence Dani
Clémence Dani est journaliste et titulaire d'un master en droit. Après des expériences en production TV et audiovisuelle, elle se spécialise dans la presse écrite. Elle intervient aujourd'hui sur des thématiques juridiques et économiques au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :