2018 : peut-on vraiment parler d'année blanche ?

Afin d’éviter une double imposition, l’impôt sur le revenu 2018 est comme effacé. Car sans année blanche, 2019 aurait été une année... noire ! Vous auriez en effet été prélevé à la source et vous auriez aussi payé l’impôt sur le revenu de l’année précédente.

C’est pourquoi 2018 est présentée comme une année blanche. Mais le terme n’est pas juste et prête à confusion. En réalité, 2018 est plutôt une année grise : vos revenus ne vont pas passer à la trappe ! Afin que les contribuables n’échappent pas à l’impôt, l’Etat a imaginé un crédit d’impôt modernisation du recouvrement (CIMR) pour les revenus 2018. Quèsaco 

Ce crédit d'impôt spécial – sorte d'avoir fiscal – va être déduit de votre impôt normalemet dû sur vos revenus 2018. Mais le CIMR ne tient compte que de vos revenus dits « ordinaires » (salaires, retraites, indemnités chômage, revenus d’indépendants, revenus fonciers...).

Pour en savoir plus : Vos salaires ou revenus d'indépendant sont-ils imposés pendant l'année blanche ?

A contrario les revenus « exceptionnels » (indemnités de cessation d’activité, part imposable de l’indemnité de licenciement, revenus agricoles exceptionnels, certaines plus-values mobilières, les sommes perçues au titre de l’intéressement…) sont imposés et soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu. 

Ce sont tous des revenus irréguliers, car vous n’êtes pas amené à les percevoir tous les ans. Ainsi, ils n’entrent pas (et n’entreront jamais !) dans le calcul de votre taux de prélèvement à la source. En conséquence, le fisc les a exclus du CIMR. Donc, lorsque vous les déclarerez (au printemps 2019), vous devrez payer l’impôt dû au titre de ces revenus (en septembre 2019), en plus de l'impôt à la source. Ne l’oubliez pas !


Conserver cet article :
Partager cet article :
Auteur : Priscilla Reig
Priscilla Reig est journaliste, spécialisée en droit. Après avoir travaillé en radio et télé (à Radio France ou TVA Nouvelles au Canada), ainsi qu'en presse écrite (La Provence, L’Union), elle est aujourd’hui rédactrice en chef adjointe au sein des Editions Jean de Portal.

Articles liés :